1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Le beurre de Karité, allié de votre peau et de vos cheveux, possède autant de secrets de fabrication qu’il possède de méthodes d’utilisation et de bienfaits au quotidien. Bien que la plupart des marques de cosmétique l’introduisent dans leur formulation, rares sont celles qui utilisent le karité sous sa forme originelle, issu de la méthode d’extraction traditionnelle. On vous livre toutes les étapes de cette confection confidentielle !

 

Comment reconnaître les différents types de beurre de Karité ?

En effet, avant de se pencher sur ses secrets de production, il est important de noter qu’il existe deux sortes de beurre de Karité : le Karité pur et vierge non traité, et le Karité « raffiné », traité. Même si tous les deux sont issus du fruit et de la noix qui poussent sur l’arbre de Karité dans certaines régions d’Afrique, leurs textures, leurs couleurs et leurs bienfaits diffèrent considérablement.

Le beurre de Karité naturel et pur, c’est-à-dire celui qui est non-raffiné, est de couleur jaune et possède une texture onctueuse aux principes actifs décuplés. Il est dénué de tout produit chimique.

Quant au beurre de Karité raffiné, le plus présent dans 90% des cosmétiques et beurre de karité dits purs naturels voire même bio, il est dénaturé et traité chimiquement ou mécaniquement avec des étapes de décoloration et de désodorisation nécessaires si et seulement si le beurre de Karité originel est de mauvaise qualité (périmé avec une odeur forte et une couleur sombre et non uniforme). Il est donc important de choisir son beurre de Karité avec précaution car ses bienfaits réparateurs sont souvent diminués lorsque les noix de Karité et le beurre de karité extrait de ces noix sont de mauvaise qualité puis raffinés pour masquer ces défauts ; et surtout lorsque ce dernier se trouve dans des compositions riches en eau (lait, crème, savon liquide ou surgras, shampooing, etc.).

 

Chez Karethic nous proposons du beurre de Karité non-raffiné, de qualité premium et riche de toutes les propriétés essentielles pour votre peau et vos cheveux (vitamine E, vertus antioxydantes, nourrissantes et assouplissantes, riche en acides gras insaturés), en faisant appel à un savoir-faire ancestral et traditionnel précieux exclusivement détenu par les femmes productrices de karité et malheureusement mis en danger par l’industrie cosmétique.  

 

Les secrets de fabrication du beurre de Karité

 

Les origines du beurre de Karité

Étymologiquement, le nom « Karité » signifie « l’Arbre à beurre ».

Il faut remonter au XIVème siècle pour découvrir les origines du beurre de Karité. En effet, on doit ces dernières au grand explorateur marocain Ibn Battuta, lors de sa traversée du Sahara jusqu’au Mali. Ce voyage, entrepris en 1352, est l’un des plus importants pour comprendre le lien historique que détient l’Afrique avec le beurre de Karité. Dans son récit « Le Fabuleux Voyage d’Ibn Battuta », celui-ci explique qu’à l’époque, il était déjà utilisé à des fins cosmétiques, thérapeutiques et culinaires. Il en est de même pour l’explorateur écossais Mungo Park, qui, au XIXème siècle, révèle la valeur du Karité au reste du monde. Ainsi, il est désormais reconnu que dans les pays d’Afrique de l’Ouest, la vie de certains villages bat au rythme de l’arbre sacré qu’est le Karité.

De la famille des sapotacées, l’arbre à Karité peut atteindre une hauteur de 10 à 15 mètres et a une durée de vie très longue, jusqu’à trois siècles. Il donne des fruits à partir de la quinzième année, mais n’atteint en réalité son pic de production qu’à sa vingt-cinquième année.

 

La récolte du Karité

Paré de feuilles denses en saison de pluies, c’est en saison sèche et après cinq mois de floraison (décembre à mai) que les fruits mûrs du Karité tombent au sol et sont recueillis. La récolte moyenne varie entre 15 et 20 kilos de fruits frais par arbre.

À l’intérieur du fruit, on trouve une noix entourée d’une coque mince, contenant une amande de couleur marron qui contient toute la matière grasse. C’est à partir de cette amande que le beurre de Karité est extrait. La tradition veut que seules les femmes du village récoltent le fruit du Karité pour en extraire le beurre de Karité, et c’est cette activité ancestrale qui leur permet notamment d’être indépendantes financièrement.

 

Les étapes dans la fabrication du beurre de Karité

Afin de respecter le mode de production traditionnel, plusieurs étapes sont nécessaires pour obtenir un beurre de Karité riche de toutes ses propriétés adoucissantes et réparatrices.

Dans un premier temps, les femmes récoltent les fruits tombés au pied de l’arbre, puis ces derniers sont lavés pour être plus facilement débarrassés de leur pulpe. On appelle cette étape le dépulpage.

Une fois que les fruits ne possèdent plus leur pulpe, seule la noix de Karité est conservée.

 

La fabrication par méthode traditionnelle

Dans la méthode de fabrication traditionnelle suivie par Karethic, on procède ensuite au séchage. les noix de Karité sont séchées au soleil, avant d’être concassées au pilon ou au moulin. Puis, on passe à l’étape du décorticage. Le décorticage des noix de Karité s’effectue à la main ou à l’aide d’une décortiqueuse. Elles sont ensuite triées pour ne garder que celles qui ont une forme et un état parfaits pour obtenir un beurre de karité d’exception. Ainsi, les amandes les plus qualitatives, désormais séparées de leur coque, sont prêtes pour leur transformation en beurre. Elles sont moulues jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse, et seront ensuite mélangées à de l’eau.

Une fois plongées dans l’eau, les impuretés vont venir se détacher naturellement du beurre et ainsi se déposer dans le fond du récipient. Puis, le beurre qui est resté en surface va être récupéré, et malaxé afin d’être cuit longuement à très basse température. L’eau s’évapore, laissant seulement sa place à l’huile qui va être filtrée manuellement à la mousseline puis conditionnée. Une fois à température ambiante, le beurre (fondu en huile) reprend sa texture solide et fondante. C’est ainsi que l’on obtient du beurre de Karité artisanal.

Dans l’industrie cosmétique, deux autres procédés sont très souvent utilisés pour extraire le beurre, car ce sont des méthodes d’extraction plus rapides et industrialisables : l’extraction mécanique, à froid, et l’extraction par solvant.

 

L’extraction par solvant

C’est sans doute la méthode la plus rentable mais aussi la plus toxique et polluante. À nouveau, les amandes sont séparées de leur coque puis broyées. Elles sont ensuite dissoutes dans de l’Hexane, une distillation de pétrole et de gaz naturel cancérigène. Une fois que l’Hexane s’évapore, le beurre de Karité est récupéré et durcit. On obtient des blocs comme lors de la méthode de production traditionnelle, sauf que lors de l’extraction par solvant, le beurre de Karité obtenu est de très faible qualité et contient des composants cancérigènes.

 

La fabrication par extraction à froid

On l’appelle aussi pression à froid : les amandes, toujours séparées de leur coque, sont broyées dans une presse à une température inférieure à 80°c. Cette méthode bien qu’elle soit préférable à l’extraction par solvant, ne permet pas d’extraire la totalité du beurre de Karité présent dans la noix, la matière brute est ainsi en partie gâchée.

D’un point de vue social, cette méthode met aussi à l’écart les femmes productrices de beurre de karité et fait lentement disparaître leur savoir-faire traditionnel.

 

Comme chez Karethic, privilégiez des beurres de Karité non-raffinés et bio, qui se conserveront en moyenne jusqu’à 3 ans et plus si vous les préservez de la lumière et de l’humidité, plus longtemps que l’huile de Coco !

On choisit aussi celui issu de la méthode de fabrication traditionnelle, qui permet de réellement soutenir des millions de femmes en Afrique et préserver leur métier et va donner au beurre de Karité une odeur agréable et légère, ainsi qu’une couleur jaune clair. Ce dernier est idéal pour hydrater les peaux sèches et sensibles de façon naturelle, le tout en gardant toutes ses propriétés réparatrices.

Que vous ayez des problèmes de peau comme de l’acné, du psoriasis, de l’eczéma ou simplement l’envie d’obtenir un épiderme qui conserve son élasticité, le beurre de Karité est le soin naturel idéal. Il est aussi parfait pour les cheveux secs et cassants, ainsi que les cuirs chevelus irrités, grâce à ses vertus apaisantes et adoucissantes.

Un soin multifonctions à adopter d’urgence !

Frais de port: 3,9 € Expédition (3-4 j)Livraison gratuite dès 60 € Echantillons offerts Paiement sécuriséSoins certifiés Vegan, Bio et Equitables

  • Votre panier est vide.