Karethic

AU CŒUR DU KARITE KARETHIC

materi_benin

« C’est l’histoire d’un arbre sacré dont le fruit contient une huile miraculeuse. Depuis des siècles, cet arbre appelé karité, shea ou shitulu, apporte beauté et bien-être à des millions d’hommes et de femmes en Afrique ».

L’histoire est belle mais que sait-on réellement de cet arbre sacré d’Afrique exploité depuis des siècles au détriment des femmes africaines ?

Depuis 2005, Karethic s’est donné pour mission de faire connaître, au-delà des produits « miracles » au karité contés de mille et une façons dans les médias, le véritable beurre de karité: Le baume sacré des femmes africaines, le beurre de karité Grand cru d’Afrique, de première qualité, vierge (non raffiné). Un soin sacré fascinant, symbole de la spiritualité africaine. Un don de la nature méconnu du consommateur car trop souvent altéré par raffinage. Un patrimoine culturel porté de génération en génération par des milliers de productrices en Afrique.

LIRE LA SUITE

MULTICULTURALITE ET OUVERTURE

symbole-multiculturalite

Ces hommes et ces femmes ont contribué à la construction de la filière Karethic. Ils ont en commun une passion pour leur propre culture. Cette passion les a poussés à soutenir le développement de la filière karité au Bénin. J’aime penser que Karethic porte le meilleur d’eux.

Si Karethic demeure attachée à ses valeurs de qualité et d’authenticité c’est surtout grâce aux petits groupements de productrices du Bénin, qui bientôt se lèveront à l’aube pour collecter les amandes de karité, se donneront du courage car il pleut en cette saison, se regrouperont pour apporter de la valeur ajoutée à leur labeur en produisant un beurre onctueux de couleur jaune paille, au délicieux parfum de noisette, naturellement purifié mais non raffiné : ce véritable beurre de karité Grand Cru d’Afrique qu’elles verront enfin apprécier à sa juste valeur.

LIRE LA SUITE

LES PRODUCTRICES DU GRAND CRU DE KARITE

femme-karite

Les groupements de productrices de beurre de karité biologique partenaires de Karethic sont présents dans l’Atacora. Engagée dès le départ dans le Borgou, Karethic poursuit également sa collaboration avec les femmes de Djougou pour l’élaboration de produits finis. Le choix de l’Atacora est naturel d’une part parce qu’on y trouve encore des sols vierges d’intrants chimiques, d’autre part parce qu’il existe dans cette région une culture du karité unique au Bénin.

En 2011, Karethic réunissait 400 productrices réunies en 9 coopératives. En 2012, ce sont 100 productrices supplémentaires réunies en 2 coopératives qui nous ont rejoint pour poursuivre ce travail entamé il y a 7 ans de renforcement des capacités et du rôle de la femme en tant que gardienne des savoirs et du patrimoine africains.

LIRE LA SUITE

PRODUCTRICE DE KARITE: UN METIER ET UN SAVOIR-FAIRE SACRE

barratage-karite-karethic

Le Lien Sacré entre le Karité et la Femme Africaine

La spiritualité africaine nous apprend que la femme comme l’arbre de karité sont des êtres vivants naturellement dotés de l’énergie vitale appelée Nyama par le peuple Mandingue, Ashe par les Yorubas (aussi assimilable au Qi dans le Taoisme au Prana ou Shakti dans la tradition Hindou). Cette énergie leur permet notamment de donner vie. Aussi seules les femmes africaines peuvent approcher l’arbre de karité et recevoir son énergie. Elles détiennent depuis des générations des savoirs et un savoir-faire uniques sacrés qui leur permettent d’extraire naturellement le beurre de karité tout en préservant sa richesse et son énergie vitale.

Cette énergie vitale porte aussi le nom scientifique d’insaponifiables. Les fameux composants naturels réparateurs recherchés en cosmétique.

LIRE LA SUITE

L'IMPACT SOCIAL POSITIF DE KARETHIC

Les productrices de karité qui choisissent de rejoindre Karethic savent qu’il ne s’agit pas d’un énième projet d’ONG (même si certaines ONG font un travail de qualité sur le terrain en apportant avant tout leurs compétences) qui disparaîtra aussi vite qu’il est tombé du ciel.

Nous partageons nos difficultés d’entrepreneures et trouvons les solutions ensemble. La collecte de fruits et la production du beurre, tout comme faire connaitre le véritable beurre de karité, sont des activités difficiles qui pour être durables ne peuvent reposer sur une approche caritative. Elles le savent et les premiers résultats de notre partenariat sont là.

LIRE LA SUITE

L'IMPACT ECONOMIQUE POSITIF DE KARETHIC

torrefaction

Le maintien d’une activité durable pour les productrices

L’aventure Karethic a débuté au Nord du Bénin par l’étude d’un modèle de développement permettant de préserver et valoriser le travail des productrices de Karité des zones rurales d’Afrique. Au-delà d’une démarche équitable, c’est un engagement continu pour un développement autonome.

Valoriser leur travail consiste non seulement à déterminer leur point fort -la maîtrise d’un procédé de production doux permettant de préserver les propriétés du beurre-, mais aussi à apporter des réponses à leur faiblesses : stabilité du beurre et capacité à créer des produits finis à base de beurre de karité.

LIRE LA SUITE

L'IMPACT ECOLOGIQUE POSITIF DE KARETHIC

Image13[1]

L’arbre de karité ne se cultive pas. Il est «bio par nature» et favorise la fertilité des sols, ainsi que les cultures vivrières de l’igname, du sorgho ou encore du millet. Il fait partie des produits forestiers non ligneux (PFNL) privilégiés par la FAO pour lutter contre la pauvreté et garantir la souveraineté alimentaire.

En certifiant biologiques les sols sur lesquels pousse le karité, tout en valorisant l’arbre et ses ressources (le beurre de karité, le miel de fleur de karité, les coques de noix de karité, l’écotourisme du karité), nous tentons de contribuer au développement d’une culture vivrière saine, nécessaire à l’autosuffisance alimentaire, et au recul des cultures intensives avides de pesticides et intrants chimiques.

LIRE LA SUITE

LA CERTIFICATION BIOLOGIQUE KARETHIC

certification-karite-karethic

Il existe une polémique sur la certification biologique du karité.

Karethic a longtemps rejeté ce processus pour des raisons de coûts élevés par rapport au volume de production et bien sûr parce que l’arbre de karité ne se cultive pas. Il pousse sans entretien et sans engrais.

Puis au cours d’une réunion avec les productrices de l’Atacora en juillet 2009, les témoignages sur ce qu’elles constataient lors de l’utilisation d’intrants chimiques par leur maris pour la culture du coton m’ont convaincue : de l’eau de rivière d’un bleu foncé, des nouveaux-nés mal formés. Je n’avais pas besoin de leur expliquer l’importance du bio, elles l’ont su bien avant moi mais le plus dur restait à faire… Convaincre leurs maris !

LIRE LA SUITE

NOS PARTENAIRES

karethic

WFTO

La relation entre 12 coopératives de 500 femmes et Karethic repose sur le système de garantie équitable WFTO (Mouvement Mondial du Commerce Equitable). Cette garantie mesure l’impact social, économique et environnemental de Karethic et des acteurs de la filière, de la productrice de karité au consommateur final.Avec Karethic et WFTO vous n’êtes pas un simple consommateur du commerce équitable, vous en êtes un acteur à part entière!

ECOCERT

Depuis 2009, Ecocert audite Karethic au Bénin et en France à hauteur de 3 audits par an et nous permet de progresser dans notre démarche de développement de filières biologiques et équitables à impact social et environnemental positif.

LIRE LA SUITE

+ L'ADN KARETHIC

AU CŒUR DU KARITE KARETHIC

materi_benin

« C’est l’histoire d’un arbre sacré dont le fruit contient une huile miraculeuse. Depuis des siècles, cet arbre appelé karité, shea ou shitulu, apporte beauté et bien-être à des millions d’hommes et de femmes en Afrique ».

L’histoire est belle mais que sait-on réellement de cet arbre sacré d’Afrique exploité depuis des siècles au détriment des femmes africaines ?

Depuis 2005, Karethic s’est donné pour mission de faire connaître, au-delà des produits « miracles » au karité contés de mille et une façons dans les médias, le véritable beurre de karité: Le baume sacré des femmes africaines, le beurre de karité Grand cru d’Afrique, de première qualité, vierge (non raffiné). Un soin sacré fascinant, symbole de la spiritualité africaine. Un don de la nature méconnu du consommateur car trop souvent altéré par raffinage. Un patrimoine culturel porté de génération en génération par des milliers de productrices en Afrique.

LIRE LA SUITE

MULTICULTURALITE ET OUVERTURE

symbole-multiculturalite

Ces hommes et ces femmes ont contribué à la construction de la filière Karethic. Ils ont en commun une passion pour leur propre culture. Cette passion les a poussés à soutenir le développement de la filière karité au Bénin. J’aime penser que Karethic porte le meilleur d’eux.

Si Karethic demeure attachée à ses valeurs de qualité et d’authenticité c’est surtout grâce aux petits groupements de productrices du Bénin, qui bientôt se lèveront à l’aube pour collecter les amandes de karité, se donneront du courage car il pleut en cette saison, se regrouperont pour apporter de la valeur ajoutée à leur labeur en produisant un beurre onctueux de couleur jaune paille, au délicieux parfum de noisette, naturellement purifié mais non raffiné : ce véritable beurre de karité Grand Cru d’Afrique qu’elles verront enfin apprécier à sa juste valeur.

LIRE LA SUITE

+ UN SAVOIR FAIRE PRESERVE

LES PRODUCTRICES DU GRAND CRU DE KARITE

femme-karite

Les groupements de productrices de beurre de karité biologique partenaires de Karethic sont présents dans l’Atacora. Engagée dès le départ dans le Borgou, Karethic poursuit également sa collaboration avec les femmes de Djougou pour l’élaboration de produits finis. Le choix de l’Atacora est naturel d’une part parce qu’on y trouve encore des sols vierges d’intrants chimiques, d’autre part parce qu’il existe dans cette région une culture du karité unique au Bénin.

En 2011, Karethic réunissait 400 productrices réunies en 9 coopératives. En 2012, ce sont 100 productrices supplémentaires réunies en 2 coopératives qui nous ont rejoint pour poursuivre ce travail entamé il y a 7 ans de renforcement des capacités et du rôle de la femme en tant que gardienne des savoirs et du patrimoine africains.

LIRE LA SUITE

PRODUCTRICE DE KARITE: UN METIER ET UN SAVOIR-FAIRE SACRE

barratage-karite-karethic

Le Lien Sacré entre le Karité et la Femme Africaine

La spiritualité africaine nous apprend que la femme comme l’arbre de karité sont des êtres vivants naturellement dotés de l’énergie vitale appelée Nyama par le peuple Mandingue, Ashe par les Yorubas (aussi assimilable au Qi dans le Taoisme au Prana ou Shakti dans la tradition Hindou). Cette énergie leur permet notamment de donner vie. Aussi seules les femmes africaines peuvent approcher l’arbre de karité et recevoir son énergie. Elles détiennent depuis des générations des savoirs et un savoir-faire uniques sacrés qui leur permettent d’extraire naturellement le beurre de karité tout en préservant sa richesse et son énergie vitale.

Cette énergie vitale porte aussi le nom scientifique d’insaponifiables. Les fameux composants naturels réparateurs recherchés en cosmétique.

LIRE LA SUITE

+ L'IMPACT KARETHIC

L'IMPACT SOCIAL POSITIF DE KARETHIC

Les productrices de karité qui choisissent de rejoindre Karethic savent qu’il ne s’agit pas d’un énième projet d’ONG (même si certaines ONG font un travail de qualité sur le terrain en apportant avant tout leurs compétences) qui disparaîtra aussi vite qu’il est tombé du ciel.

Nous partageons nos difficultés d’entrepreneures et trouvons les solutions ensemble. La collecte de fruits et la production du beurre, tout comme faire connaitre le véritable beurre de karité, sont des activités difficiles qui pour être durables ne peuvent reposer sur une approche caritative. Elles le savent et les premiers résultats de notre partenariat sont là.

LIRE LA SUITE

L'IMPACT ECONOMIQUE POSITIF DE KARETHIC

torrefaction

Le maintien d’une activité durable pour les productrices

L’aventure Karethic a débuté au Nord du Bénin par l’étude d’un modèle de développement permettant de préserver et valoriser le travail des productrices de Karité des zones rurales d’Afrique. Au-delà d’une démarche équitable, c’est un engagement continu pour un développement autonome.

Valoriser leur travail consiste non seulement à déterminer leur point fort -la maîtrise d’un procédé de production doux permettant de préserver les propriétés du beurre-, mais aussi à apporter des réponses à leur faiblesses : stabilité du beurre et capacité à créer des produits finis à base de beurre de karité.

LIRE LA SUITE

L'IMPACT ECOLOGIQUE POSITIF DE KARETHIC

Image13[1]

L’arbre de karité ne se cultive pas. Il est «bio par nature» et favorise la fertilité des sols, ainsi que les cultures vivrières de l’igname, du sorgho ou encore du millet. Il fait partie des produits forestiers non ligneux (PFNL) privilégiés par la FAO pour lutter contre la pauvreté et garantir la souveraineté alimentaire.

En certifiant biologiques les sols sur lesquels pousse le karité, tout en valorisant l’arbre et ses ressources (le beurre de karité, le miel de fleur de karité, les coques de noix de karité, l’écotourisme du karité), nous tentons de contribuer au développement d’une culture vivrière saine, nécessaire à l’autosuffisance alimentaire, et au recul des cultures intensives avides de pesticides et intrants chimiques.

LIRE LA SUITE

LA CERTIFICATION BIOLOGIQUE KARETHIC

certification-karite-karethic

Il existe une polémique sur la certification biologique du karité.

Karethic a longtemps rejeté ce processus pour des raisons de coûts élevés par rapport au volume de production et bien sûr parce que l’arbre de karité ne se cultive pas. Il pousse sans entretien et sans engrais.

Puis au cours d’une réunion avec les productrices de l’Atacora en juillet 2009, les témoignages sur ce qu’elles constataient lors de l’utilisation d’intrants chimiques par leur maris pour la culture du coton m’ont convaincue : de l’eau de rivière d’un bleu foncé, des nouveaux-nés mal formés. Je n’avais pas besoin de leur expliquer l’importance du bio, elles l’ont su bien avant moi mais le plus dur restait à faire… Convaincre leurs maris !

LIRE LA SUITE

NOS PARTENAIRES

karethic

WFTO

La relation entre 12 coopératives de 500 femmes et Karethic repose sur le système de garantie équitable WFTO (Mouvement Mondial du Commerce Equitable). Cette garantie mesure l’impact social, économique et environnemental de Karethic et des acteurs de la filière, de la productrice de karité au consommateur final.Avec Karethic et WFTO vous n’êtes pas un simple consommateur du commerce équitable, vous en êtes un acteur à part entière!

ECOCERT

Depuis 2009, Ecocert audite Karethic au Bénin et en France à hauteur de 3 audits par an et nous permet de progresser dans notre démarche de développement de filières biologiques et équitables à impact social et environnemental positif.

LIRE LA SUITE