Livraison : 3,90€ (France 48h) Offerte dès 39€ Echantillons offerts Paiement sécurisé Soins Bio, Equitables, Non testés sur les animaux

Défendre les productrices de karité Versus Défendre des influenceuses toxiques

Après la publication des articles sur L’influence à tout prix contre les femmes Africaines et sa suite, nous avons été contactés par une cliente, qui souhaitait à tout prix que nous publions son commentaire. Voici le contenu des échanges entre cette cliente (en noir) et Karethic (en bleu).

La réponse de Carole Tawema, co-fondatrice de Karethic

Bonjour,

Je suis désolée pour cette réponse tardive à vos commentaires sur le site Karethic mais nous sommes une petite équipe et je tenais à vous répondre personnellement. Nous sommes obligés de modérer les commentaires car Karethic prend souvent des positions qui ne plaisent pas à tout le monde. Nous sommes donc régulièrement la cible de trolls qui postent des commentaires négatifs sur notre site et sur celui de nos clients professionnels, chaque fois que nous nous exprimons de façon « non lisse ».

Votre commentaire n’a pas été publié car vous citez une marque.

Une procédure judiciaire et une enquête sont en cours. C’est pour cela qu’aucune marque et aucune influenceuse n’est nommée dans aucune des publications liée à ce sujet sur notre site ou sur nos réseaux sociaux.

Vous pouvez modifier votre commentaire en supprimant le nom de la marque et nous pourrons le publier avec les réponses apportées ci-dessous en bleu.

Si vous m’en donnez l’autorisation j’aimerais même publier vos commentaires et nos réponses sur notre site en article de blog.

Bonne journée,

 Carole  

Les commentaires du 17 et 18.2.22 et les réponses de Karethic en bleu

Bonjour,

Il est difficile ses derniers jours de passer à coté de vos stories qui sont relayés. Je connais Karethic depuis très longtemps j’ai testé des produits. Je trouve admirable le fait de mettre en valeur les productrices de karité.

Par contre, je trouve que votre façon de réagir et votre communication dans votre guerre ouverte contre les influenceuses vous dessert. Ce n’est que mon avis.

Nous tenons compte de tous les avis. Ce n’est pas une guerre que nous menons, tout simplement parce que nous ne l’avons pas initiée.

La communication que nous menons a pour but de défendre Karethic et les productrices de karité avec lesquelles nous travaillons depuis plus de 10 ans

Face à ce que nous qualifions de manipulation et de tromperie du consommateur au détriment des productrices de karité

.

Cependant, dans vos explications je ne m’y retrouve pas, car pour prendre l’exemple de l’influenceuse et son article sur le karité, je le connais car j’ai lu son blog. C’est une des personnes qui m’a aidé à passer au naturel. Je suis donc allée relire l’article et je n’en ai pas la même lecture que vous.

Elle a et je cite l’article indiqué que le karité : “Je ne vous cache pas qu’à l’époque, habituée aux parfums pétrochimiques et ultra pas naturels, le karité brut m’a piqué le nez, un parfum poivré assez fort“. Effectivement, le mot biquette arrive après mais ce n’est pas l’influence qui le désigne : “aujourd’hui cette odeur de « biquette » comme je peux souvent lire dans vos retours/commentaires”. Elle a cité elle -meme ce qu’on lui a dit. Donc là c’est déformer ces dires.

Tout d’abord nous ne jugeons pas le travail de cette influenceuse, elle a sans doute beaucoup apporté à de nombreuses personnes et au développement de la cosmétique naturelle. Cosmétique naturelle qui n’est pas de la cosmétique certifiée naturelle et biologique.

Mais, comme je l’explique dans un récent live sur Instagram, les ingrédients végétaux naturels sont cultivés ou récoltés par des êtres humains, notamment des femmes, qu’il serait bien de commencer à respecter, surtout dans le monde de la beauté.

Ce que nous dénonçons, c’est la manipulation, la publicité mensongère et la tromperie du consommateur, qui ont un impact sur Karethic et les productrices avec lesquelles nous travaillons. Mais pas que Karethic et les productrices de karité du Bénin, car nous ne sommes plus seuls à utiliser du karité brut.

Cette manipulation est dans l’intérêt de cette influenceuse uniquement et ce pour des raisons pécuniaires.

Nous refusons d’être impactés par l’égoïsme et l’individualisme de certaines personnes et sommes obligés de nous défendre.

C’est l’ensemble de l’article qu’il faut analyser pour comprendre pourquoi nous réagissons.

Il s’agit d’un article commercial. Elle avait un partenariat rémunéré avec les marques citées dans l’article.

Le procédé qui consiste à parler d’un produit (ici du karité brut produit des femmes africaines) en des termes péjoratifs, pour mettre en avant un autre produit, sur la base d’un partenariat rémunéré, est qualifié de dénigrement.

L’astuce utilisée par l’influenceuse est de parler du karité brut en général et d’utiliser les commentaires de ses abonnés pour justifier son argumentaire, qui permet de promouvoir les produits des marques avec lesquelles elle a conclu un partenariat.

C’est intentionnel, car il est plus facile de critiquer le karité brut des femmes africaines que de refuser une rémunération liée à un partenariat.

Je continuerais en indiquant que vous indiquez qu’elle prône le karité raffiné, je me permets également de citer son article :”C’est pour ces différentes raisons que plusieurs marques avec toutes les labels biologiques qui puissent exister, ont voulu développer le beurre de karité sans odeur et plus léger pour faciliter l’application et l’utiliser sans aucune contrainte. C’est à nous ensuite de faire notre choix, brut ou raffiné ou bien les deux. Le plus important à mes yeux c’est une composition propre, c’est la priorité.” Elle explique également le procédé de fabrication du karité.

Ce que nous expliquons dans cet article est qu’elle trompe ses lecteurs à plusieurs reprises, en faisant passer le raffinage pour une extraction à froid et en indiquant que le raffinage n’a aucun impact sur les propriétés du karité:

« Le processus de raffinage n’enlève pas les qualités du produit, il permet seulement d’enlever l’odeur forte du karité et la couleur de la matière. » 

C’est tout simplement faux.

On peut se dire qu’elle a été trompée par la marque vendant du karité raffiné qui lui a confirmé cela, mais c’est à elle de s’informer en tant qu’influenceuse et de vérifier ce que disent les marques, avant de publier du contenu promotionnel pour ses abonnés et lecteurs. Sinon comment ceux-ci peuvent-ils lui faire confiance ?  

Nous pensons qu’elle a été prête à aller jusque-là car il y a avait une rémunération à la clé, mais ce n’est pas à nous d’en juger ni d’en subir les conséquences.

Publier ce contenu mensonger a eu un impact sur Karethic et les productrices de karité. De plus, tout le travail que nous avons mené depuis ces dix dernières années pour valoriser le karité brut (le vrai karité naturel) est piétiné par ce type de publication.

Pour finir sur ce point ; l’influenceuse a pris connaissance de notre article et a refusé de corriger le moindre élément au nom de la liberté d’expression.

Mon point de vue est qu’elle ne veut rien corriger car elle a été rémunérée pour ça.

Ce que je constate c’est que vous pointez du doigt une influenceuse qui essaie d’amener les personnes à utiliser des ingrédients bruts et quand je parle de brut je parle d’un beurre en tant qu’ingrédient unique et pas une recette comme le beurre corporel bourrés de cochonneries.

Là aussi il y a tromperie volontaire ou non. Un karité pur (ingrédient unique) n’est pas toujours un karité brut. Dans 90% des cas, c’est un karité raffiné industriellement.

Pendant des années, cette influenceuse a fait la promotion du karité brut et a été obligée d’employer ces méthodes de publicité mensongère et tromperie pour vendre du karité raffiné à ses abonnés. Abonnés qui n’auraient pas compris ce revirement si elle n’avait pas utilisé cette méthode.

 

Vous ne croyez pas que de montrer la voie aux personnes est déjà une très bonne chose?

C’est une bonne chose en effet si on ne les trompe pas en chemin en abusant de leur confiance.

D’aider les personnes à passer à une consommation plus naturelle, car si je ne me trompe pas, le XXX qu’elle cite est raffiné mais certifié bio… De plus, est elle la créatrice de karité raffiné? Non juste utilisatrice, pourquoi vous ne montrez pas ces arguments aux marques qui proposent le karité raffiné? Je pense à une marque qui le propose et qui a 105k de followers sur instagram ou même une autre qui en a 308k, pourquoi ces marques qui touchent plus que l’influence n’aurait elle pas le droit à vos remarques? Ils auraient plus de portée que l’influenceuse.

Depuis 2014, j’échange avec toutes les marques utilisatrices de karité sur le sujet du raffinage. Tant qu’il n’y a aucune réglementation qui les oblige à être plus transparente, elles ne feront rien. Même les marques naturelles, bio, éthiques… C’est pour cela que nous avons lancé cette pétition.

Seul Cosmebio a publié un dossier pour sensibiliser les marques sur le sujet. Cela n’a pas changé grand-chose, car rien ne les oblige à indiquer si leur karité a été transformé  ou non. Résultat: le consommateur est trompé et les productrices de karité brut sont impactées, car des marques font passer du karité raffiné pour du karité naturel, avec l’aide de certaines influenceuses.

Or, dans la règlementation cosmétique européenne, un ingrédient végétal qui a été transformé ne peut être qualifié de naturel.  

Pour ce qui est de l’influence 2, la aussi il y a des divergences, je n’ai pas tous les détails mais apparemment vous avez mené votre enquête. J’aimerais savoir une chose, vous indiquez une baisse de vente jusqu’à la disparition du produit. Mais vous avez fait une opération marketing en participant à une box? 4000 ou 10000 box je ne sais plus, si les personnes ont apprécié le produit pourquoi n’ont-elles pas racheté le produit? Les chiffres n’auraient pas descendu autant..

Nous avons fait une box avec 40.000 unités vendues.

Les box permettent de faire connaitre un produit ou une marque, rarement de booster les ventes car les abonnés aux box obtiennent le produit à un prix plus bas (30 à 50%) il n’y a aucune garantie qu’elles le rachètent après puisque le prix hors box est plus élevé.

Les chiffres communiqués sont les chiffres hors box.

Si vous regardez le site slow cosmetic voici ce qu’on y trouve : Et j’ajoute que lorsque j’ai ouvert le stick, l’aspect du baume n’est pas super : il a dû y avoir un problème entre les phases beurre/cire d’abeille, car le stick est tout granuleux.

Il n’y a avait pas de cire d’abeille dans le produit Douceur de Karité.

Vous devez parler du stick Bisou qui en effet peut avoir cet aspect, car toutes les matières sont brutes.

Cela arrive parfois, nous l’expliquons au client et le remboursons s’il le demande .

Pour éviter cela, il faudrait que nous utilisions du karité et du cacao raffinés.

Cela n’aurait aucun intérêt pour le client en terme d’efficacité sans compter l’aspect non écologique du raffinage.  

Pourquoi ne pas prendre en compte les avis que ce soit celle de l’influenceuse et les autres consommateurs et revoir la formule car l’avis est le même? Si vous croyez en un produit peut être qu’une légère modification du dosage et le produit serait toujours en vente.

Le produit Douceurs de Karité a fait l’objet d’un test d’efficacité avec 80% d’avis positifs et nous avions de bons retours de nos clients.

L’unique « problème » était son prix, mais il contenait des ingrédients équitables. Des ingrédients équitables, ce n’est pas censé être un défaut pour un produit.

Un produit ne plaît jamais à tout le monde, mais quand une influenceuse décide de faire un zoom ou porter un effet loupe sur un produit en le critiquant, ce n’est pas comme si elle exprimait son seul avis. Elle influence ses abonnés. Cela a des conséquences.  

Et concernant vos chiffres sur la Majestaie , là encore vous lui imputez la baisse de vente.. Mais déjà en avril 2020 vous avez des commentaires négatifs, ex sur Mademoiselle Bio : “Par contre, après à peine 3 semaines d’utilisation, une couture n’a pas tenu et une partie de l’oreiller est comme déchirée.” Toujours en avril 2020 : “Les cheveux sont beaucoup moins emmêlés au réveil, c’est très agréable. en revanche à la première utilisation, en mettant mon oreiller dedans, la couture s’est déchirée sur une dizaine de centimètres…”. La encore pourquoi ne pas prendre en compte les avis conso? Les avis d’influenceuses sont donc plus importants? En avril vous aviez déjà des alertes.

Mademoiselle Bio prend en compte les avis de ses clients, tout comme nous. C’est pour cela que nous avions entamé l’amélioration des taies et les remplacions chaque fois qu’un problème se posait.

Nous n’avions pas besoin de l’influenceuse pour le faire. Encore moins de cette influenceuse là, qui ne comprend rien ou n’accorde aucune importance à la justice sociale.

Rappelez-vous aussi svp qu’en avril 2020 nous étions en confinement.

L’atelier des coutières de l’ESAT de Dardilly a réouvert en juillet 2020.

Le moment idéal que cette influenceuse a choisi pour faire sa communication.

4% des taies étaient défectueuses, mais en communiquant comme elle l’a fait, qu’est-ce qui prouve que ses abonnés ou n’importe qui n’aurait pas compris que toutes les taies étaient défectueuses ?

L’unique preuve que nous avons de notre côté c’est la baisse des ventes après sa communication.

Je vous rejoins sur le fait que les influenceuses doivent être honnêtes et sincères notamment dans la transparence de partenariat, que certaines ne jouent pas le jeu .. Mais là vous faites de l’affichage, pourquoi ne pas avoir proposer à l’influenceuse pour le karité un “reportage” avec les productrices de karité pour qu’elle appuie sur le brut et moins sur le raffiné.

Pourquoi ? Pour toutes raisons citées plus haut. Elles ont menti et manipulé avec des conséquences économiques dures pour Karethic et les productrices de karité du Bénin. Nous ne sommes pas responsables de cela. Elles le sont.

Entre l’inviter au Bénin pour un reportage et utiliser le budget de son voyage pour augmenter le revenu des productrices, nous préférons augmenter le revenu des productrices et l’attitude de ces influenceuses ne nous aide pas.

Bref ce n’est que mon avis de consommatrice qui voit passer toutes les stories… Et il est dommage que les consommateurs soient au milieu….

Je vous remercie et suis désolée que vous soyez au milieu de tout ça mais encore une fois nous ne sommes pas responsables de cette situation.

Commentaire du 22.2.22

Bonjour, vous filtrez les commentaires ? Le fait de ne pas vouloir publier les avis des consommateurs, vous montrez que finalement vous faites la moral mais vous n’êtes absolument pas ouverte à la discussion…

Une chose est sûre vous avez perdu une cliente .

Comme je vous le disais, nous sommes une petite équipe et je tenais à répondre personnellement et de façon complète à votre commentaire. Cela a nécessité 1H30 de travail.

Je suis désolée que nous vous perdions en tant que cliente et espère néanmoins vous avoir apporté suffisamment d’éléments pour comprendre la raison de ces stories, post et articles.

Bonne journée,

Carole Tawema 

Karethic-Terrethic

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00